Étiquettes

, , ,

Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations, 7 509 personnes sont mortes sur les routes migratoires en 2016, contre 5740 pendant les très médiatisée année 2015. 60% de ces décès ont eu lieu en Méditerranée, qui est aussi la frontière où a lieu l’augmentation la plus forte du nombre de morts. Il ne s’agit là que des décès connus.

http://missingmigrants.iom.int/

La fermeture croissante des frontières amène les exilé-e-s à prendre de plus de risques et des routes plus dangereuses.