Étiquettes

, , ,

Vous êtes chef d’État mais votre régime est une dictature sanglante confrontée à plusieurs guerres civiles. Vous êtes vous-même sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale pour génocide, crimes de guerres et crimes contre l’humanité. Vous souhaitez devenir moins infréquentable et moins isolé sur le scène diplomatique. Un moyen infaillible : utilisez les « migrants » comme moyen d’échange et devenez l’auxiliaire des politiques migratoires européennes. Ce que Kadhafi a réussi, vous le réussirez aussi.

C’est le choix fait par Omar Al-Bachir, président du Soudan, qui a ainsi rencontré la main tendue de l’Union européenne (voir ici et ).

Lundi 23 mai, neuf cents exilé-e-s érythéen-ne-s ont été raflé-e-s à Khartoum, et quatre cents à proximité de la frontière avec la Libye.et expulsé-e-s en Érythrée, où ces personnes risquent la prison, et la torture et les traitements inhumains et dégradants qui l’accompagnent, pour avoir quitté illégalement le pays.

https://www.irinnews.org/fr/node/256247

 

 

Publicités